Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mozaikrim

Mozaikrim

Menu
M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés

M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés

Deux jeunes touaregs dans un rang de recensement.
Deux jeunes touaregs dans un rang de recensement.

Quinze kilomètres de piste sépare Bassiknou du camp de M’Berra. C’est après ces quinze kilomètres de cahotements, à la suite d’une dune surélevée, qu’apparaît comme par enchantement, brusquement, le camp de réfugiés maliens.

Aujourd'hui, deux ans et demi après la crise qui a secoué le nord malien, encore soumis aux soubresauts d'attaques terroristes, et de guerres de milices touaregs, près de 54.000 réfugiés vivent dans cette désormais quasi-agglomération de 300 hectares (il en reste 150 autres encore non utilisés), divisée en quatre zones, elles-mêmes réparties en moyenne en huit blocs. M’Berra représente en terme de population la quatrième ville mauritanienne.

Les communautés nord-maliennes (touaregs, songhaïs, quelques peuls) y vivent, certains depuis le tout début de l'existence du camp il y a deux ans et demi, d'autres qui vont et viennent au gré de l'actualité dans leurs régions d'origines. Les portraits de vingt d'entre eux.

Tous crédits photos : Mamoudou Lamine Kane

Un enfant songhaï du camp.

Un enfant songhaï du camp.

Nana Mint Bilhar, vendeuses de légumes à M'berra.

Nana Mint Bilhar, vendeuses de légumes à M'berra.

Ahmed Ag Mohamed Ali, notable touareg, et son petit-fils.

Ahmed Ag Mohamed Ali, notable touareg, et son petit-fils.

M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés
M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés
M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés
M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés
Sidi Ahmed, artisan cuivrier et qui a fui Tombouctou une semaine après l'arrivée des islamistes.

Sidi Ahmed, artisan cuivrier et qui a fui Tombouctou une semaine après l'arrivée des islamistes.

Amaa Walett Aboubacrine, présidente de la commission des femmes du camp.

Amaa Walett Aboubacrine, présidente de la commission des femmes du camp.

Fillette songhaï au bloc 2.

Fillette songhaï au bloc 2.

M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés
M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés
M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés
Aliou, distributeur de bois, pour la cuisine, pour le compte de l'ONG mauritanienne SOS-Désert.

Aliou, distributeur de bois, pour la cuisine, pour le compte de l'ONG mauritanienne SOS-Désert.

M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés
M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés
M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés
M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés
M'Berra/Photos : Portraits de 20 réfugiés