Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mozaikrim

Mozaikrim

Menu
Tu sais que tu peux être un général du GGSR, du BASEP ou de l'état-major, quand...

Tu sais que tu peux être un général du GGSR, du BASEP ou de l'état-major, quand...

Mohamed Ould Abdel Aziz, à Aïoun durant la dernière campagne électorale pour la présidence. Crédit : DR
Mohamed Ould Abdel Aziz, à Aïoun durant la dernière campagne électorale pour la présidence. Crédit : DR

Des sous-officiers propulsés généraux du jour au lendemain, sans avoir fait montre d'une quelconque preuve de mérite, d'anciens officiers probablement coupables de tortures et de meurtres durant les «évènements» de 1989... Du coup, toi aussi tu peux un jour rêver d'être général en Mauritanie, si et éventuellement seulement si...

… Un léger embonpoint pointe à la lisière de ta ceinture.

… Tu n'as jamais connu un conflit armé, tes plus hauts faits d'armes relevant d'une mésaventure conjugale...

… Ou de multiples séances de tortures et de crimes à l'encontre de tes propres concitoyens.

… La mécanique automobile en milieu militaire n'a aucun secret pour toi.

… Un général au physique marqué par la rigueur, la discipline et un sens exacerbé de l'ascétisme dans sa profession? Un fou malheureux de ton point de vue !

… Tu as lu et relu «L'art de la guerre» de Sun Tzu, et rien à faire : tu comprends toujours «L'art des affaires» !

... Ce passage du livre du stratège chinois t'a particulièrement irrité : "Si la Chaîne de commandement traite les officiers et les soldats comme ses enfants, ceux-ci le suivront pour affronter toutes les épreuves si dures soient-elles. S'il traite ses soldats et ses officiers comme ses propres fils, ceux-ci n'hésiteront pas à mourir pour lui. Les soldats qui sont traités avec largesse, mais ne sont pas utilisés; qui sont choyés mais ne sont pas éduqués; et surtout qui sont fautifs, mais ne sont pas punis, seront des vauriens, comme des enfants gâtés"... Le pov' con!

… Tu ressembles trait pour trait au sergent Garcia de Zorro, qui porte le grade que tu ne devrais jamais pouvoir dépasser, mais tu persistes à l'appeler Général Garcia.

… Amateur de Western, tu ne sais pas pourquoi ces généraux de la cavalerie américaine galopaient en première ligne au devant des indiens. A quoi leur servaient donc la chair à canon !?

… Tu es persuadé dans un coin granitique de ton crâne, qu'une fois dans les plus hautes sphères des responsabilités militaires, que l'inspiration de l'économie t'effleurera, ainsi que celles de la santé, de l'agriculture, des infrastructures, de la culture, de l'éducation...

… Tu peux activer l'option complète «parrainage» par un cousin d'un officier de haut rang.

… Tu admires cet étonnant général à la lourde mais tout de même fière allure, qui se hisse difficilement dans sa Toyota Vx, 16 soupapes, et tance mentalement celui que tu as vu plus tôt dans ce reportage, monter dans un Mig et s'envoler vers le ciel. Quelle idée à cet âge de s'amuser encore d'instruments inutiles !

… «L'école polytechnique de l'excellence» près du ministère du pétrole à Nouakchott, qui n'accepte que les enfants d'officiers maures, n'a rien à envier à Westpoint ou Saint-Cyr, ou l'école des officiers de Meknès. Vraiment.

… Tu chasses à la mitrailleuse lourde. Et tu es béat d'admiration devant la justesse de ta centaine de tirs : deux de ces cent balles à tête chercheuse ont percuté le pauvre phacochère, dans ce parc du Trarza.

… Tu voues une admiration sans bornes au capitaine malien Amadou Sanogo, et au sergent guinéen Dadis Camara, tous les deux devenus chefs de leurs armées à force de coups d'état.

… Ton autre héros le maréchal égyptien Al Sissi, a clairement marché sur les pas de ton héros ultime, Mohamed Ould Abdel Aziz.

… Amateur de linguistique, tu fais remonter l'origine du vocable «général» à celui de «généreux»... Envers soi-même !