Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mozaikrim

Mozaikrim

Menu
Photographie : Quand Nouakchott, Boghé et Kiffa manifestent leur refus des décès évitables d'enfants !

Photographie : Quand Nouakchott, Boghé et Kiffa manifestent leur refus des décès évitables d'enfants !

Des femmes de coopératives issues de Boghé, Kaédi et Aleg refusent les morts évitables d'enfants de moins de 5 ans. Crédit : MLK
Des femmes de coopératives issues de Boghé, Kaédi et Aleg refusent les morts évitables d'enfants de moins de 5 ans. Crédit : MLK

Du 4 au 11 mai, World Vision sensibilise sur la mortalité néo-natale et maternelle évitable, avec la volonté d’aider à faire parvenir son taux à 0 dans les prochaines années. Portfolio de cette première moitié de semaine de sensibilisation à Nouakchott, Boghé et vendredi à Kiffa.

C’est à une audience citoyenne nationale qu’exhorte World Vision Mauritanie au jour du lancement du GAW, au-delà des acteurs professionnels. Une dizaine de leaders religieux sont venus soutenir cette semaine d’action, « bénéfique pour l’évolution et le développement social de la Mauritanie » assure Hamden Ould Tah, un des grands érudits religieux du pays.

La semaine de GAW était lancée officiellement par le Ministre de la Sante de la République Islamique de la Mauritanie. Les artistes et femmes politiques sont de la partie. Malouma Mint Hmeida, la célèbre diva, et sénatrice, a spécialement composé une chanson pour cette occasion. A la tribune de lancement, elle insiste sur « l’engagement de tous ». « Pas seulement les mamans, premières à pâtir des conséquences des maladies nosocomiales, et du délabrement de nos structures de santé. Mais les pères, les politiques, les oulémas, les enfants, les instituteurs, les sportifs, les chanteurs. Nous ne sommes pas loin d’y parvenir. Un effort collectif pour en faire une chimère ! » S’exclame la diva.

La directrice nationale de World Vision, Lilian Dodzo, est toute aussi optimiste : « Au cours des 20 dernières années, nous avons assisté à la réalisation de progrès significatifs en vue de mettre fin aux décès évitables d’enfants, et de réduire l’extrême pauvreté dans le monde. Aujourd’hui, le nombre d’enfants de moins de cinq ans qui décèdent dans le monde entier chaque jour a diminué de 17.000 cas par rapport à 1990. Ce sont près de 100 millions de vies sauvées à ce jour ! » Explique-t-elle.

« En Mauritanie, le taux de mortalité infanto-juvénile reste encore élevé, à 118/1000 selon le MICS 2011, alors qu’en 2015, la cible attendue est de 45. Les décès d’enfants de moins de 5 ans demeurent encore principalement le fait de facteurs évitables – asphyxies, infections néo-natales, petits poids de la naissance, infections respiratoires aigües, diarrhées, paludisme, malnutrition- » tempèreLilian Dodzo.

Un constat sur lequel rebondit Ould Horma, directeur de la société civile au Ministère des relations avec le Parlement et la Société Civile. « Si de légers progrès ont été faits, ils doivent être encore plus significatifs. Ce sont des occasions comme cette semaine d'action, qui nous rappellent à tous un chacun, la responsabilité, et le devoir que chacun peut mettre en poids dans cette lutte contre la mortalité infanto-juvénile évitable » opine le directeur.

Les femmes d'Aleg lors du meeting à Boghé. Crédit : MLK

Les femmes d'Aleg lors du meeting à Boghé. Crédit : MLK

Crédit : MLK

Crédit : MLK

Crédit : MLK

Crédit : MLK

Le Hakem de Boghé dit non aux décès d'enfants de moins de 5 ans évitables. Crédit : MLK

Le Hakem de Boghé dit non aux décès d'enfants de moins de 5 ans évitables. Crédit : MLK

A Boghé, durant la soirée de sensibilisation sur les décès infanto-juvéniles. Crédit : MLK

A Boghé, durant la soirée de sensibilisation sur les décès infanto-juvéniles. Crédit : MLK

A Boghé. Crédit : MLK

A Boghé. Crédit : MLK

La soirée de Boghé. Crédit : MLK

La soirée de Boghé. Crédit : MLK

Beuneu, l'artiste comique, à Boghé également engagé dans cette semaine de sensibilisation. Crédit : MLK

Beuneu, l'artiste comique, à Boghé également engagé dans cette semaine de sensibilisation. Crédit : MLK

Des femmes d'Aleg. Crédit : MLK

Des femmes d'Aleg. Crédit : MLK

Crédit : MLK

Crédit : MLK

Des enfants de Sebkha, à Nouakchott, pour ZERO mort évitable d'enfants. Crédit : MLK

Des enfants de Sebkha, à Nouakchott, pour ZERO mort évitable d'enfants. Crédit : MLK

Enfants de Sebkha. Crédit : MLK

Enfants de Sebkha. Crédit : MLK

Les scouts de Basra. Crédit : MLK

Les scouts de Basra. Crédit : MLK

Crédit : MLK

Crédit : MLK

Crédit : MLK

Crédit : MLK