Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mozaikrim

Mozaikrim

Menu
Tu sais que tu es un état désespéré et en faillite, quand ...

Tu sais que tu es un état désespéré et en faillite, quand ...

"Le désespéré", de Gustave Courbet.
"Le désespéré", de Gustave Courbet.

Le remboursement des dettes mauritaniennes arrive, les investisseurs s'en vont; dans le même temps, la faillite de la SNIM, et les turbulences à Tasiast, minent les recettes de l'état, qui se trouve dans la posture, où pour la première fois depuis le début des années 90, les fonctionnaires courrent le risque de ne pas se voir payer. Du coup, à coups de mesurettes, tu sais que tu es un état désespéré, en faillite dans sa gouvernance, quand...

.... Tu vends des écoles publiques...

... Et que tu envisages un bref instant, dans un recoin reptilien de ton cerveau de Samsar, la possibilité de vendre les élèves qui peuplent ces écoles.

... Tu crées une nouvelle infraction routière toutes les deux semaines pour renflouer les caisses du Trésor : après des centaines de millions d'ouguiyas rackettés aux automobilistes sur le port de la ceinture et les licences d'utilitaires, tu te prépares, comme au Zimbabwe, à imposer une autorisation payante d'avoir l'autoradio.

... "Trop d'impôt tue l'impôt" disait ce farfelu d'Arthur Laffer. Il n'a pas connu la Mauritanie d'Aziz, murmures-tu pour toi-même.

... Dans ta tentative d'arabiser l'administration, et surtout actuellement, les écoles, mêmes privées, tu te dis, qu'à un instant 'T', les mauritaniens, les investisseurs, l'opposition, et peut-être même les institutions financières, dans la traduction des documents, se mélangeront les pinceaux et que les chiffres catastrophiques de l'état réel du pays, changeront comme par magie.

...Tu t'imagines en Dj remixant le tube d'Alpha Blondy : "Travailler c'est trop dur, et voler c'est bien bon !"

... Tu accuses tous les témoignages corroborant la crise alimentaire à l'intérieur du pays, avec même des zones où des enfants meurent de faim, comme des délires issus de cerveaux atrophiés par les climatiseurs de Nouakchott!

... Pris par des obligations mensongères auprès du royaume wahabbite, tu enfermes à Aleg tes propres citoyens pour les forcer à signer des droits de cession aux "investisseurs saoudiens".

... Tu endosses le dossard de "commercial d'état", et parcourt sans relâche la Chine et le monde arabe, dans la perspective de gros chèques salvateurs... Mais wallouh!

... Et tu te retournes hargneusement à nouveau contre ta population, et prépares en tremblant d'énervement de nouveaux impôts pour les marchands ambulants des marchés de la capitale et du 5ème.