Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mozaikrim

Mozaikrim

Menu
Malnutrition infantile : Une initiative de plaidoyer pour des soins gratuits aux enfants de 5 ans

Malnutrition infantile : Une initiative de plaidoyer pour des soins gratuits aux enfants de 5 ans

Dans le CRENI au CHN de Nouakchott. Crédit : MLK
Dans le CRENI au CHN de Nouakchott. Crédit : MLK

Des acteurs de la société civile, des représentants des autorités locales, l’ONG locale AMAMI, et Action contre la Faim, se sont réunis à Nouakchott, le jeudi 25 février pour lancer une initiative de plaidoyer au niveau national en vue d’instaurer un système sanitaire de gratuité totale des soins pour les enfants de moins de 5 ans atteints de malnutrition.

L’objectif de ce plaidoyer national est de rendre gratuit pour tous les enfants de moins de 5 ans issus des familles pauvres et très pauvres d’ici 2017, pour la réduction de la mortalité infanto-juvénile, à travers le renforcement de la politique de gratuité des soins, et une mise en œuvre effective. « Nous pouvons inciter dès cette année, les communautés locales, la société civile, et les élus locaux, régionaux et nationaux à se mobiliser pour la mise en œuvre effective de cette politique de gratuité » avance Kalidou Ba, responsable national pour la santé et la nutrition à ACF en Mauritanie.

« Moins de 1% des budgets des pays de la sous-région est consacré à la lutte spécifique contre la malnutrition. Une telle initiative participerait efficacement à cette lutte » assure Cheikh Aïdara, journaliste, et membre de SUN (Scaling Up Nutrition - mouvement international de lutte contre la malnutrition - Les pays du Mouvement SUN augmentent l’accès des populations à des aliments nutritifs à prix abordable, et à d’autres déterminants de l’état nutritionnel, comme l’eau potable, l’assainissement, les soins de santé, la protection sociale et les initiatives visant à autonomiser les femmes…).

Des initiatives de gratuité des soins portent déjà des fruits, notamment impulsées par la commune de Tevragh Zeïna. « La commune ne s’occupe pas encore spécifiquement de la gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans. Mais nous prenons en charge les cas d’hémodialyse, de maladies psy, cardiologiques, liées au diabète entre autres, pour les plus indigents de la commune. Sur le budget de la santé de la commune, nous achetons notamment des médicaments à la CAMEC pour les plus nécessiteux » affirme Fatimetou Mint El Mehdi, conseillère chargée des affaires socio-culturelles, à la commune de Tevragh Zeïna, présente au brainstorming. « Actuellement nous discutons avec Action Contre la Faim, d’un éventuel partenariat pour l’ouverture d’un CREN à la polyclinique de Nouakchott » termine-t-elle.

Vue de la rencontre de lancement de l'initiative pour la gratuité des soins aux enfants de moins de 5 ans. Crédit : MLK
Vue de la rencontre de lancement de l'initiative pour la gratuité des soins aux enfants de moins de 5 ans. Crédit : MLK

Stratégies de plaidoyer

« Assurer un accès gratuit aux soins de santé pour les enfants âgés de zéro à cinq ans est une préoccupation et recommandation des OMD, soutenue par ses partenaires depuis plusieurs années ; il est normal qu’on se presse sur le sujet aujourd’hui » dit le docteur Moustapha Kane, représentant du ministère de la santé.

Dans cette perspective, la construction d’alliances, avec l’ONG AMAMI qui préside le réseau SUN en Mauritanie, les autorités locales, ainsi que les ONG, peut accélérer la mise en place de cette initiative, à travers des stratégies de plaidoyer axées sur trois vecteurs : le lobbying en direction des autorités administratives, les médias, la mobilisation des communautés (Voix et action citoyenne) Avec une moyenne nationale dans le domaine de la mortalité infanto-juvénile de 122‰ en 2013, la Mauritanie est encore loin d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) qui est fixée à 44 décès pour 1000 naissances.

Plus de la moitié de ces décès est due à la malnutrition (53%). « Mais on peut considérer que les autres causes de la mortalité des enfants sont des conséquences de la malnutrition : les infections respiratoires, les diarrhées etc.. » explique Kalidou Ba.