Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mozaikrim

Mozaikrim

Menu
Tu sais que tu es un adepte du "Azizisme" quand...

Tu sais que tu es un adepte du "Azizisme" quand...

Le dictionnaire du Robert expliquerait l'Azizisme comme la tendance "quasi-pathologique" que peut développer un individu, vers l'idéologie du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, dont la pensée et le comportement se fondent dans un "nihilisme forcené, occultant toute raison objective", zesté d'un "orgueil démesuré", et auréolé d’un "entêtement adamantin". Du coup, cher lecteur, chère lectrice, tu es toi-même (sans le savoir éventuellement) un adepte de l'Azizisme, quand...

Mohamed Ould Abdel Aziz. Crédit : DR

Mohamed Ould Abdel Aziz. Crédit : DR

... Tu as regardé comme beaucoup la conférence de presse du président de la République, et tu ne comprends toujours pas l'ahurissement, et le désarroi de celles et ceux qui critiquent le discours pour eux "décousu et impulsif" d'Aziz. Il t'a semblé au contraire d'une logique et d'un entêtement dans la volonté qui ferait pâlir une autruche d'Australie !

 

... Tu viens de foncer tête baissée dans un mur en béton armé. Aucune fissure sur le mur, mais, te dis-tu en ton for intérieur que "Wallahi que tu n'échouerais pas à briser ce mur de béton avec ta tête", le crâne en sang et la vue voilée...

 

... A l'hôpital, les médecins te montrent les radios dudit crâne (lui fissuré). "Khrouj!" leur cries-tu au visage en balayant les radios. "Je ne démissionnerai jamais de ma mission!" cries-tu, titubant vers le mur le plus proche.

 

... Ta perspective n'est pas celle du commun des mortels, ces pauvres hères qui ne comprennent rien aux fluctuations du temps, de l'histoire et de l'économie : Les prix et l'inflation galopante ? Une simple impression populaire, passagère. Le soleil éblouissant à midi ? Juste un point jaune dont la gêne aux yeux est évitable en portant des Ray Ban noires fumées à 850 euros. Une larme hypocrite à l’assemblée nationale ? Un CV-lettre de motivation en bonne et due forme.

 

... "L'erreur est humaine, l'entêtement dans son erreur est diabolique" disait l'autre. "Un hasside reek!" de ton point de vue...

 

... Dans la foulée de tes lectures, tu ne comprends pas Lavater : "L'entêtement est la force des faibles. La fermeté fondée sur des principes, sur la vérité et le droit, sur l'ordre et la loi, sur le devoir et la générosité, est l'entêtement des sages, des hommes supérieurs, des héros". Tu saisis parfaitement le mot « ordre », mais tes synapses se heurtent à chaque tentative de compréhension aux vocables « vérité », « loi », « principes ».

... Tu as toujours été un fervent admirateur de Coyote, le poursuivant cartoonesque, invétéré, contusionné et infatigable de Bip-Bip. En voilà un autre qui a poussé l'entêtement au rang d'art, penses-tu avec envie.

 

... « J’ai raison », « en prison », « ministres-minions », « citoyens-pions » sont autant de phrase et mots cultes dans ton esprit…

 

… Et un tel sens inné de la rime dans un esprit perpendiculaire comme le tien, ne peut être que source de supra-humanité. Après tout l’erreur est humaine, et toi tu n’en fais jamais.

 

… Tu regardes avec curiosité Birame Ould Abeid intervenant sur une chaîne télévisée étrangère, éructant contre le gouvernement actuel mauritanien. Mais le regard vitreux, tu ne visualises que le président du sénat, Mohamed Hacen Ould Hadj, en cavale, euh en vacances, au Sénégal.

 

… La loi de Murphy : « Tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera nécessairement mal ». Pour toi, cela s’adresse aux pessimistes et défaitistes ! Edward Murphy aurait probablement sensiblement modifié cette hypothèse mathématique s’il t’avait rencontré, te dis-tu. Rien de mal n’est susceptible d’arriver avec toi. Que les amnésiques perpétuels s’en souviennent : tu n’échoues jamais !

 

... Tu viens d'être licencié de ton emploi pour faux et usage de faux, et tu invoques instinctivement l'article 38 du code du travail (sur les cas de motifs de suspension de l'employé), pour essayer de justifier de l'illégalité de la décision de ton employeur. On ne sait jamais sur un malentendu...